Goulamas'K


Site internet : Goulamas'k                            Page Facebook : Goulamas'K

Goulamas’K délivre une musique à l’énergie dévastatrice et contagieuse,

un ska rock trad puissant où les instruments électriques

et traditionnels se côtoient sans complexe.

L’esprit qui anime le groupe depuis sa création est celui d’une lutte festive et d’une fête toujours revendicative. Son terrain de jeu, c’est le live, le concert, où il donne tout de son rock cuivré, rythmé, métissé et enraciné.

 

Goulamas’K démarre un nouveau cycle, avec de nouveaux goulamas, un nouvel album,

une nouvelle folie…. Depuis plus de 20 ans, c’est un komando qui évolue autour de son chanteur associant la musique à une lutte festive, dans la rage et la poésie.

 

Goulamas’K est un groupe majeur de la scène occitane et c’est avec cette image forte qu’il continuera à s’exporter dans tout l’Hexagone quand des temps meilleurs permettront

de reprendre la route.

 

-------------------------

 

GOULAMAS’K voit le jour en 1999 dans la garrigue de Béziers.

 

Dès les 1ers concerts, la couleur est donnée: un ska rock teinté de reggae punk, chanté en français, occitan, catalan et castillan, les langues natales des musiciens. Un des credo du groupe est la revendication et la reconnaissance de la diversité des langues et des cultures.

 

Après son 1er album "Le Kri des Cigales" dans lequel il met toute sa fougue,

le groupe trouve son assise avec l’album Gardarem La Tèrra

qui prend son essence au Larzac 2003 et au cours de la Caravane Occitane.

 

Lors du grand rassemblement contre l’OMC organisé par la Confédération Paysanne sur le plateau du Larzac en août 2003, Goulamas’K y est programmé et rencontre Gambeat,

bassiste de Radio Bemba, qui prend une part essentielle dans la pré-production de ce second album dont le résultat ne manque pas de se faire sentir : des guitares mises en avant,

des cuivres plus incisifs et des refrains repris en chœurs rendent le tout très efficace.

 

 

La touche finale est donnée par la présence à la flûte de Miqueù Montanaro,

troubadour provençal, avec qui Goulamas’K partage de grands moments

au cours de la Caravane Occitane.

En 2007, Goulamas’K sort un live Fai Petar! qui donne toute sa dimension à l’énergie

de sa scène et marque ses premiers pas vers

les instruments traditionnels (gralla catalane, accordéon).

C’est avec une équipe en partie renouvelée et plus qu’un seul chanteur,

qu’en 2008 est lancée la tournée Nerviós Trobador.

Les instruments traditionnels s’imposent de plus en plus au groupe et amènent une couleur originale dans son ska reggae rock puissant et revendicatif.

 

Avis de Tempèsta, le 4ème album en 2010, nous abreuve d’un ska rock marqué par un trad punk digne des Pogues ou Dropkick Murphys. Goulamas’K poursuit sa démarche de fusionner les instruments traditionnels avec les musiques actuelles.

L’évolution vers le rock trad s’impose.

Le sac de gemecs (cornemuse catalane) fait son apparition au côté de la gralla.

En live, le bouzouki remplace l’accordéon et amène une nouvelle amplitude musicale par la richesse de ses mélodies. Les instruments traditionnels fusionnent avec une musique énergique, furieuse et festive. Le mélange est détonnant et ça fonctionne.

 

En 2014, pour ses 15 ans, Goulamas’K sort un album live Ràbia e Poësia, regroupant 17 titres, dont 12 inédits. Toujours proche de ses influences originelles avec un ska punk cuivré et des chants en français occitan catalan, le groupe continue son cheminement vers un rock puissant mêlé aux musiques traditionnelles et ponctué d’ambiances reggae-dub-ragga.

Dans un esprit de luttes et de fête, les textes alternent rage et poésie,

cri de révolte et joie de vie.

Fin 2016, sortie de Resisténcia : la résistance prend bien des formes et des couleurs.

Cet opus ancre la résistance et le désir de partage,

la fête et la révolte dans l’aura musicale de Goulamas’K.

 

2017, année riche en événements avec une quarantaine de scènes

à travers toute la France, s’achève par la captation vidéo d’un live qui sort,

non pas en DVD, mais sur clé USB modelé à l’effigie du groupe, le TOZ.

 

Cette sortie vidéo, début 2018, marque le lancement de la Cuvée Resisténcia,

qui naît d’une rencontre avec le Domaine du Quay à St-Marcel d’Aude.

Goulamas’K aime le vin à l’image de ces vignerons qui chérissent leur terre et voit la fabrication d’une cuvée avec l’étiquette de son album.

 

En octobre 2020, Goulamas’K entre en studio pour enregistrer son 7ème album.

Et si cette année mondialement noire s’achève avec une exception de plus : une 13ème pleine lune ! Ce que les astres n’avaient pas prévu, c’est la 14ème pleine lune de Goulamas’K :

LUNA ROJA qui sort fin mars 2021.